Eduard vivait de la musique, sa passion, jusqu’à ce que l’annonce d’un terrible accident vienne bouleverser sa vie. « Ils sont revenus dans des cercueils », dit Eduard la voix tremblante. « Deux amis musiciens de mon quartet ont perdu la vie dans un accident de la route en Italie. » Le musicien avait 58 ans à l’époque du drame. Après ce coup du sort, il n’a plus réussi à tisser de nouveaux liens, et surtout pas dans un groupe de musique. Eduard essaya de reprendre pied dans le monde du travail, mais sans succès. Il n’avait aucune compétence, comme il le dit : « Je n’ai jamais rien fait d’autre que de la musique. » Il avait vécu de la musique durant 40 ans. Cela n’a pas toujours été facile pour sa femme non plus.

Livré à lui-même

Il a été marié durant 30 ans. Sa femme et lui vivaient dans une belle maison. Cependant, Eduard était souvent absent. Lorsque sa femme est tombée gravement malade, leur relation ne tenait plus qu’à un fil. Affaiblie par la maladie, elle ne pouvait plus supporter la vie trépidante et agitée d’Eduard. « Elle voulait enfin pouvoir se reposer », dit Eduard. Malheureux, il baisse les yeux. « Nous nous sommes séparés en bons termes, mais elle me manque énormément. » Livré à lui-même, Eduard ne parvenait pas à s’en sortir au quotidien. Il n’avait jamais appris à s’occuper seul du ménage. Sans travail, il finit par s’orienter vers les services sociaux et atterrit finalement à l’Armée du Salut. « Je m’y suis rendu en fauteuil roulant. J’étais psychologiquement au bout du rouleau », se souvient l’homme âgé de 66 ans.

Enfin à nouveau utile

Il a retrouvé un sens à sa vie dans le Foyer pour homme à Bâle. Eduard est heureux d’avoir à nouveau une structure journalière. Il trouve sa voie dans le Foyer et remarque que son aide est appréciée. « Je suis de nature flexible. Au début, j’ai commencé par nettoyer les tables. » Cela faisait des années qu’il n’avait plus reçu un compliment pour ce qu’il faisait.

« À l’Armée du Salut, j’étais enfin à nouveau utile pour quelque chose », raconte le musicien, reconnaissant. « Ici, on m’écoute avec attention et on reconnait mes talents. »

Faire de la musique à l’Armée du Salut

Depuis qu’Eduard a retrouvé un foyer, il a recommencé la musique. Il s’est déjà produit à différentes occasions dans le Foyer. « J’ai même écrit un chant pour l’Armée du Salut », raconte fièrement Eduard. Il transmet volontiers ses connaissances musicales aux autres résidents et se réjouit lorsqu’il peut les aider à apprendre leurs chansons préférées. Grâce à la musique, il a retrouvé sa joie de vivre.