Directrice Marina Brunner avec un visiteur au Foyer du passage Winterthur. (c): Armée du Salut

Dans le 1er arrondissement de Winterthour, en plein cœur du joli quartier Neuwiesen, se trouve le Foyer de passage de l’Armée du Salut. Les sans-abri et les personnes touchées par l’addiction y trouvent une possibilité d’hébergement et un suivi personnalisé. Le foyer est fermé en journée mais ses résidents peuvent y prendre leur petit déjeuner et leur repas du soir, ou y laver leur linge.

Ce foyer de passage est pour beaucoup un « chez-soi », un point de repère dans leur vie qui oscille entre la rue, les autres foyers d’urgence, la prison ou les cliniques de désintoxication. Mais bien souvent, il constitue tout simplement le dernier endroit où on les laisse entrer.

 

L' équipe au Foyer de passage

Marina Brunner: Directrice du Foyer de passage. Spécialisation psychopathologie, thérapie et travail social. Établir des contacts avec les autorités, les médecins et les centres de conseil.

Kathrin Engeli: Animatrice responsable du domaine médical spécialisé dans la dissocialité et la délinquance.

Thomas Schönenberg: Animateur, responsable du domaine "addiction".

Fatima Ameti: Animatrice, responsable du domaine économie domestique..

Mirjam Ott: Pédagogue social et formateur d'adultes.

Sur trois étages, le foyer de passage propose des places pour 12 personnes, réparties entre chambres à deux lits et chambres individuelles. A chaque étage, les résidents peuvent cuisiner leur propre repas ou passer du temps dans les salles communes.

Les chambres : aperçus de l’addiction

Dans le cadre du traitement, l’interprétation des éléments extérieurs et, de plus en plus, la psychopathologie ne sont plus souhaitées ni même recherchées. Les thérapeutes travaillent aujourd’hui davantage sur la phénoménologie (descriptive) sans interprétation, car cette dernière constitue déjà une intrusion dans la vie privée. C’est pourquoi les observations réalisées sont toujours rattachées à un entretien avec la personne concernée. Les accompagnants demandent donc dans tous les cas à la personne, si celle-ci est lucide, si la supposition faite est juste ou non. Il est pourtant possible de deviner certains besoins à partir de l’ordre qui règne dans la chambre ou des autres aménagements de celle-ci. Voici quelques photos d’illustration (la vie privée est formellement préservée) :

Besoin de sentiment de protection. Les signes religieux sont observés chez les personnes croyantes et chez les personnes atteintes de psychoses.

Besoin de protection, de retrait, de vie privée et de distanciation. Ce besoin est né chez cette personne alors qu’elle a été contrainte de partager la chambre avec une personne désordonnée.

Pourrait indiquer un ordre intérieur et, en parallèle, un besoin d’ordre extérieur presque impossible à atteindre. Les chaises placées devant les armoires ont probablement pour but d’empêcher que quelqu’un ne sorte des armoires. Rien ou presque ne se trouve sur le lit utilisé pour dormir. Cela laisse présager que tout ce qui n’appartient pas à soi-même doit être enlevé (et posé sur les autres lits). Cela pourrait faire naître une forte solitude intérieure.

Une chambre quittée. La notion d’appartenance est très forte pour la dernière personne à avoir vécu ici, ce qui explique pourquoi elle a vraisemblablement «dû» laisser la chambre aménagée telle qu’elle avait été laissée. A partir de la manière dont elle a aménagé la chambre, on pourrait deviner un besoin d’unicité, menant potentiellement à une polarité vers l’appartenance.

Au premier coup d’œil, on devine des ressources dans la tenue du chez-soi et le besoin d’ordre, d’appartenance (photos), de profusion, d’esthétique, de nature, etc. A y regarder plus en détails, on pourrait soupçonner un évitement et y associer la nécessité que la lumière jaillisse dans les ténèbres.

Offre sociale variée de l’Armée du Salut

Le Foyer de passage Winterthour de l’Armée du Salut est l’une des offres sociales proposées par l’Armée du Salut dans la ville. A seulement quelques centaines de mètres du Foyer de passage se trouve le Foyer de l’Armée du Salut, qui propose 34 places et une présence 24 heures sur 24. La durée de séjour au sein du foyer va de quelques jours à plusieurs années. Ce même lieu abrite aussi le Poste (paroisse) de l’Armée du Salut de Winterthour, où sont organisées, outre les services religieux, des offres sociales comme la chorale pour adultes et enfants, un café de rencontres, un groupe de randonnée, un brass band et des rencontres entre séniors. Depuis le Poste est également dirigé un Centre chrétien pour les questions sociales (C.A.S.A.).

Vous trouverez ici de plus amples informations concernant ces sites.

Show 0 Commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

De la proximité sociale, grâce à vos dons !

L’Armée du Salut est présente à Winterthour où elle propose de multiples offres qui ne seraient pas possibles sans le soutien des donateurs. Merci de nous apporter votre soutien par un don !

Votre don

Merci beaucoup pour votre soutien essentiel !