Histoire de #StandByMe : addiction aux écrans chez les jeunes

L’addiction n’est pas toujours si facile à identifier que chez les alcooliques ou les toxicomanes. Il existe des comportements addictifs qui, durant des années, n’ont aucune conséquences graves sur sa propre vie ou sur l’entourage d’une personne : par exemple, l’addiction aux jeux d’argent et de hasard, l’addiction aux jeux vidéo, la cyberdépendance, l’addiction aux médias sociaux et à la pornographie. Les jeunes sont curieux et sont enclins à faire de nouvelles expériences, ils ont tendance à prendre des risques. Des substances addictives légales pour les adultes, de surcroît faciles à se procurer, comme l’alcool et le tabac, représentent une grande tentation pour eux. Mais des parents touchés par l’addiction, des problèmes familiaux pesants, la pression de réussir et les craintes d’échouer peuvent également inciter les jeunes à recourir à des substances addictives. Le temps que les parents remarquent qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond chez leurs enfants, ces derniers sont souvent déjà touchés par l’addiction.

Outre les substances addictives « classiques », les addictions non liées à des substances jouent également un rôle prépondérant chez les jeunes. Principale représentante : l’addiction à Internet ! Pour toujours davantage de jeunes, l’Internet devient leur raison de vivre. Ils font des jeux vidéo en ligne, s’informent et se mettent en réseau par le biais des médias sociaux et communiquent avec leurs amis au moyen de leur portable. La peur de rater quelque chose et la consommation exagérée de contenus en ligne qui en découle peuvent rapidement conduire à l’addiction.

Micro-trottoir « Screentime »

On reproche souvent aux jeunes de passer trop de temps devant leurs écrans. Afin de découvrir si cela correspond à la réalité, la section Jeunesse de l’Armée du Salut a interrogé des jeunes dans la rue pour savoir quel était le temps qu’ils passaient quotidiennement sur leurs écrans. Il en a résulté une vidéo que nous vous recommandons de regarder.

Bien qu’ils soient aujourd’hui plus connectés que jamais, les contacts sociaux ont manqué à beaucoup de jeunes durant cette période spéciale. De notre expérience avec les jeunes, nous savons cependant que les rencontres sociales et le contact direct avec des amis sont encore extrêmement importants pour le développement personnel.

Prévention des addictions et aide de l’Armée du Salut aux personnes touchées par l’addiction

Pour prévenir l’addiction ou fournir aux personnes touchées le soutien nécessaire, l’Armée du Salut propose différentes offres de loisirs et de vacances pour les enfants, les adolescents et les familles, ainsi que des établissements, des conseils et des accompagnements pour les enfants et adolescents se trouvant dans des contextes familiaux difficiles.

#StandByMe rompt la solitude

Avec #StandByMe, notre programme actuel de soutien, nous souhaitons mettre en lumière le thème de la solitude et surtout rompre la solitude des personnes touchées. Cela nous réjouirait beaucoup si tu pouvais nous accompagner dans cette démarche. Peut-être voudrais-tu même collaborer activement, dans la mesure de tes possibilités ? Au cours des prochains mois, l’Armée du Salut va mettre en place des possibilités de nous soutenir, au-delà de ta contribution financière, en nous consacrant du temps, pour rompre la solitude. Chaque geste compte. Merci pour ton temps et ton engagement.

Recommander #StandByMe !