Prisonnier de l’addiction – mais la liberté est possible !

La « bonne » dépendance comme un chemin vers la liberté

Le message de Dieu, le créateur, cherchant l’amitié avec ses êtres humains, traverse la Bible comme un fil rouge. Il nous souhaite un style de vie relié à lui, la source de tout.

Non pas une vie en dépendance d’autres êtres humains ou de nos propres performances. Pourquoi donc ? Car c’est un lien source de vie et salutaire que nous pouvons entretenir avec lui.

Tout comme un enfant dans le ventre de sa mère est approvisionné en oxygène et en nourriture par le cordon ombilical, la dépendance de Dieu signifie la vie et l’approvisionnement en nourriture spirituelle.

Nadia Shabani

Cependant, si nous nous créons notre propre supposé substitut ou si nous cherchons des alternatives à ce lien originel avec le créateur, nous nous retrouvons très vite de nouveau dans la dépendance, dans des liens qui nous emprisonnent. Soudain, nous sommes pris dans des engrenages plutôt que de trouver la liberté, dans des relations toxiques plutôt que dans une communauté revigorante. Nous nous épuisons au lieu de nous reconstruire.

Cela n’a jamais été la volonté de Dieu pour nous, merveilleuse créature ! Tout au long de l’Ancien Testament, nous rencontrons ce message de Dieu : que la paix soit parmi vous, je veux vous donner une paix véritable, qui surpasse tout ce que le monde peut vous offrir. Venez à moi, car dans le lien que vous entretiendrez avec moi, vous trouverez la liberté à laquelle vous aspirez tellement et pour laquelle vous êtes faits !

Détails personnels :
Nadia Shabani est graphiste à l’Armée du Salut et étudiante au Charis Bible College Switzerland, Rothrist.