Des solutions pour rompre la solitude

En se fondant sur des recherches menées durant de nombreuses années, John Cacioppo, un neuroscientifique et chercheur spécialisé sur le thème de la solitude, a élaboré un programme qui devrait permettre aux personnes concernées d’échapper progressivement à la solitude. Le chercheur américain, aujourd’hui décédé, décrit la solitude comme une « douleur sociale » et la considère comme un signal d’alarme naturel de l’âme. Afin d’échapper à ce sentiment douloureux d’isolement, il recommande de suivre quatre étapes. Il désigne celles-ci par le mot anglais « ease », qui signifie quelque chose comme « soulager » : « Échapper à la tristesse et au manque d’amitié avec EASE. »

EASE : rompre la solitude en 4 étapes !

Élargir son rayon d’action

Étape n° 1 : Celui qui se sent seul, risque de se comporter de manière trop passive. C’est pourquoi il est si important de rechercher régulièrement le contact de sa propre initiative, lorsque l’on sent la solitude poindre, ne fût-ce qu’en échangeant quelques mots devant l’automate à billets.

Plan d’action

Étape n°2 : Seul celui qui fait l’expérience que son propre comportement suscite de temps à autre une réaction aimable peut reprendre courage et peut régulièrement s’investir dans une communauté, comme une troupe de théâtre, une équipe de basket ou un chœur.

Sélectionner

Étape n°3 : la solitude renforce la perception des signaux émis par nos semblables. Pourtant, pour comprendre correctement les paroles et les gestes et pour pouvoir y réagir de manière appropriée, il est essentiel de percevoir quelle relation est prometteuse et laquelle sert tout au mieux de divertissement.

S’attendre au meilleur

Étape n°4 : le plus aimablement on va à la rencontre de l’autre, plus on est disposé à dévoiler son propre ressenti, plus grande est la chance de susciter des réactions similaires. Pour se présenter sous un jour sympathique, il peut être utile d’attendre le moins possible de son interlocuteur, ou alors que du positif.

Un début modeste : se brosser les dents de façon créative

Créez les conditions pour des expériences flow dans votre quotidien, en commençant chaque jour avec un objectif. Essayez tout d’abord de transformer des choses simples, que vous savez bien faire, en des expériences flow, par exemple le brossage de dents. Choisissez ensuite des tâches plus complexes afin d’augmenter votre potentiel de flow. L’étude de la vie remplie de personnes créatives nous permet d’en dériver des recettes pour augmenter notre créativité personnelle. Augmentez votre énergie créative en développant votre capacité à s’étonner chaque jour par quelque chose ou en étonnant quelqu’un. Notez ce qui vous étonne et comment vous pouvez amener les autres à être étonnés par quelque chose. Poursuivez votre intérêt lorsqu’il s’enflamme pour quelque chose, quelle qu’elle soit. Le plus important est vraiment de simplement commencer. Le sentiment de bonheur suivra. Promis !

Notre membre #StandByMe et artiste amateure Mimulux Patricia No connaît aussi ce sentiment de bonheur obtenu dans une expérience-flux. Elle nous raconte dans notre récit #StandByMe, ce que l’art, le fait d’être uni et d’avoir une occupation signifie. Il vaut la peine de lire son histoire !

Recommander #StandByMe !

#StandByMe rompt la solitude Avec #StandByMe, notre programme actuel de soutien, nous souhaitons mettre en lumière le thème de la solitude et surtout rompre la solitude des personnes touchées. Cela nous réjouirait beaucoup si tu pouvais nous accompagner dans cette démarche. Peut-être voudrais-tu même collaborer activement, dans la mesure de tes possibilités ? Au cours des prochains mois, l’Armée du Salut va mettre en place des possibilités de nous soutenir, au-delà de ta contribution financière, en nous consacrant du temps, pour rompre la solitude. Chaque geste compte. Merci pour ton temps et ton engagement.

Recommander #StandByMe !