« Le Passage », le nouvel hébergement d’urgence de l’Armée du Salut à Genève.

Déménagement dans une nouvelle ère

Conformément à l’idée directrice de l’Armée du Salut « nous faisons tout ce qui est humainement possible pour que le bien devienne réalité », la pose de la première pierre du Passage a eu lieu en septembre 2020. Grâce à une construction modulaire, le nouveau bâtiment a été terminé en treize mois seulement. Le résultat est un bâtiment à la fois moderne, fonctionnel et lumineux. L’élégance architecturale crée quant à elle une atmosphère conviviale dans les salles de séjour comme dans les chambres, qui offrent un refuge reposant aux hommes sans-abri. Situé près de la gare Cornavin, « Le Passage » est aussi entièrement accessible aux personnes à mobilité réduite.

Un peu d’intimité : une chambre accueillante.

Spacieuse et lumineuse : la salle à manger du « Passage ».

Un lieu de rencontre apprécié : la salle de séjour confortable.

Petite mais agréable : la cour intérieure du « Passage ».

Claire, assistante en soins et santé communautaire au Passage

Les premiers résidents ont emménagé le 1er novembre. Ils ont été accueillis dans l’entrée baignée de lumière. C’est ici aussi que se trouvent les casiers dans lesquels les résidents peuvent mettre leurs effets personnels en lieu sûr. Juste après se trouve l’espace communautaire, dans lequel les résidents peuvent se rencontrer, lire ou simplement se relaxer.

Un des résidents temporaires est Gleb, de Lettonie. Il est arrivé à Genève en 2020 afin de présenter son projet de football à la FIFA et à l’UEFA. Son projet a traîné et il est resté à Genève. « J’ai tout d’abord trouvé un hébergement chez des proches, puis dans une auberge genevoise et maintenant au Passage. L’Armée du Salut m’a beaucoup aidé. Elle me donne un logement, de quoi me vêtir et de quoi manger. À l’Armée du Salut, les personnes sont très gentilles et fines psychologues », explique Gleb avec un sourire. « Elles ont reconnu mon problème et m’ont aidé à trouver des solutions », poursuit-il.

Que ce soit pour chatter, pour s’informer ou pour travailler, Gleb apprécie beaucoup l’infrastructure.

Séjour temporaire

En route vers un avenir incertain

« La réalité pour beaucoup de personnes qui sont hébergées temporairement chez nous est qu’elles vont retourner à la rue après, car elles n’ont pas d’autre solution d’hébergement. On travaille activement avec le réseau socio-sanitaire genevois pour trouver des solutions pour les personnes qu’on accueille. Mais il manque des places d’hébergement d’urgence, des places de logement de plus longue durée ainsi que des logements sociaux pour les nombreux sans-abri à Genève », explique Valérie Spagna.

Pour les membres de l’équipe, le fait de savoir qu’ils ne peuvent pas offrir une solution durable aux personnes dans une situation d’urgence qui trouvent temporairement refuge au Passage est en partie très pesant. Ils font malgré tout preuve de beaucoup d’engagement et d’empathie pour les situations des hommes et mineurs non accompagnés sans abri. Ceux-ci peuvent ainsi récupérer de la fatigue de leur quotidien et se remettre en route vers un avenir souvent incertain, mais en ayant repris des forces.

« De nos jours, en 2021, plus personne ne devrait dormir dehors. Il faut mettre fin à cette problématique du sans-abrisme. Aujourd’hui, les gens devraient avoir un toit sur la tête. »

Valérie Spagna, directrice du Passage

Show 0 Commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

    This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Soutenir

Aidez-nous à sortir des personnes de la rue et à leur offrir un refuge sûr. En faisant un don régulier, vous nous soutenez, ainsi que les personnes isolées, à long terme et de manière durable. Merci beaucoup !

Faire un don mensuel

En tant que donateur mensuel, vous devenez membre de la communauté #StandByMe et recevez en permanence des informations précieuses sur notre travail et sur la solitude. Vous nous aidez à planifier l'aide que nous apportons aux personnes se trouvant dans les situations les plus diverses.

Faire un don