Lukas Wittwer s'entraîne au cornet à pistons.

Au fond, es-tu aussi une entraîneuse de nature ? 
Je ne suis pas une entraîneuse ou une coach comme on en voit dans le football, par exemple. Je pense que je suis avant tout du genre à vouloir motiver les autres. Je veux cheminer chaque jour à leurs côtés. Je veux les voir, les encourager et leur dire qu’ils sont précieux et aimés de Dieu. Tout ce que beaucoup de gens entendent trop rarement.

Comment développes-tu ta force d’aider ?
Je ne passe pas mes journées à soulever des poids. J’entraîne plutôt mes yeux à voir les personnes autour de moi. Je fortifie mon cœur pour pouvoir l’ouvrir aux autres, et je développe la musculature de ma bouche pour faire naître un sourire sur le visage des personnes alentour.

Dora Kunz (52 ans) est mère de deux enfants adultes. Officière de l’Armée du Salut à Zurich, elle y dirige des repas communautaires pour les personnes qui vivent en marge de la société et participe à divers projets avec des réfugiés. Dans la filiale de brocki.ch située à Baar, elle gère le café, un autre endroit pour rencontrer les gens et les accompagner

Que penses-tu de la phrase « Le bien fait le bien » ?
Je pense que quand je fais du bien à quelqu’un, cela ne le laisse pas de marbre. Ma bonne action l’incitera peut-être à faire lui aussi le bien.

Pourquoi est-il important de s’engager en faveur de son prochain et de l’aider ?
Il est important de donner une voix à celles et ceux qu’on n’entend plus, qui vivent en marge de la société. Beaucoup ont touché le fond et ne sont pas en mesure de se sortir eux-mêmes de cette situation. Nous pouvons alors intervenir et aider ces personnes à se remettre en selle, pas à pas. Chaque histoire qui finit bien est un changement positif non seulement pour l’individu en question, mais aussi pour la société dans son ensemble.

Dans les transports publics, cède ta place.

Conseil #1

Comment aides-tu des inconnus ?
Parfois, il ne s’agit même pas d’aider une personne, mais plutôt de lui prêter attention. Par exemple à la caisse du supermarché, en fin de journée. Je constate à quel point la caissière est fatiguée. Je lui offre un sourire et lui souhaite de passer une super soirée relaxante. Elle sourit alors à son tour et se réjouit déjà de sa soirée !

T’est-il déjà arrivé d’avoir toi-même besoin d’aide ?
Je préfère apporter mon aide aux autres que d’en demander. Mais l’année passée, mon mari est décédé. J’étais complètement anéantie et j’ai remarqué que j’avais besoin d’aide. J’ai vu la façon dont mes enfants étaient là pour moi et me soutenaient. L’une de mes belles‑sœurs est passée chez moi et a fait le ménage. Une dame a cuisiné pour moi quand je n’étais plus en mesure de le faire. Toutes ces personnes étaient à mes côtés à un moment où je n’en pouvais plus. Cette expérience m’a profondément touchée. Aujourd’hui, j’aborde beaucoup plus courageusement les personnes qui sont en deuil.

Ton travail consiste à aider. Être une professionnelle de l’aide, c’est comment ?
Une professionnelle de l’aide ? Cette qualification n’a vraiment pas beaucoup d’importance pour moi. C’est mon cœur qui touche d’autres cœurs et qui permet de déplacer des montagnes. Être résolument là pour les autres, cheminer à leurs côtés, telle est ma vocation.

Tu connais une personne qui est triste, qui a perdu quelqu’un ou qui est en deuil? Va vers elle. Passe du temps avec elle, buvez un café ensemble, ou prête-lui tout simplement une oreille attentive.

Conseil #2

Quels sont tes trois conseils pour faire le bien autour de soi de manière simple ?

Conseil #1 : Dans les transports publics, cède ta place. Ensuite, Si, dans ton entourage, tu connais une personne qui est triste, qui a perdu quelqu’un ou qui est en deuil, va vers elle. Passe du temps avec elle, buvez un café ensemble, ou prête-lui tout simplement une oreille attentive. Pour le troisième conseil : Mon fils aime la Formule 1, contrairement à moi. Mais cela ne m’empêche pas de passer du temps avec lui et de m’intéresser à son hobby, ce qui fait du bien à nous deux. Si tu connais quelqu’un qui est passionné par quelque chose qui, à toi, ne te dit rien, intéresse-toi quand même à ce qu’il te dit. Je suis persuadée qu’il en sera ravi.

Connais-tu quelqu’un qui est passionné par quelque chose qui, à toi, ne te dit rien? - Intéresse-toi quand même à ce qu’il te dit. Il en sera ravi.

Conseil #3

Que doit-on apprendre et être capable de faire pour aider ses semblables ?

Pour aider son prochain, il n’y a pas besoin de venir s’entraîner chez moi. Mais il faut parfois se faire violence pour simplement oser faire le pas. Faire une bonne action et voir le visage de l’autre s’illuminer incite à persévérer. La capacité et l’envie d’aider se développent alors, car on se réjouit de pouvoir faire plaisir à quelqu’un.

Show 0 Commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

    This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Aider son prochain, ça fait du bien. Laisse-toi inspirer !

Tu découvriras dans notre série de courriels comment tu peux aider tes semblables et, avec un peu de chance, tu gagneras l’un des prix suivants :

Premier prix

L’ancien chef étoilé Res Hubler vient chez toi et cuisine le menu exclusif à trois plats de ton choix avec toi. Pour toi et les membres de ton foyer ou jusqu’à trois autres invités de ton choix.

2ème – 6ème prix

Cinq heureux participants recevront chacun un bon cadeau pour la brocante d’une valeur de CHF 50,-. Tu peux l’échanger contre des articles de seconde main de ton choix, durables et de qualité, achetés dans l’une de nos 20 brocantes en Suisse.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Soutenir

Grâce à votre don, vous nous aidez à venir en aide aux personnes dans le besoin. Merci beaucoup !

Votre don

Grâce à votre don, nous soutenons des personnes en leur offrant de la nourriture, des oreilles attentives à leurs soucis et, si nécessaire, un lit pour la nuit.